Aujourd'hui, on parle de Minori No Te de Scarlet Beriko, sorti en juillet dernier.

 

45471146_10204917387051023_2752263589292146688_n

 

Comme d'habitude, je vais spoiler un peu donc si vous ne voulez rien savoir, fuyez!

Le résumé du manga:

Minori Shigemori est un ostéopathe aussi talentueux qu'énigmatique. Sa réputation lui permet d'attirer toutes sortes de personnes qui espèrent oublier leurs soucis quotidiens grâce à sa technique de massage personnelle.

Capable de soigner aussi bien le corps que le coeur de ses clients, Minori reste pourtant un homme blessé qui semble poursuivi par les souvenirs d'un mystérieux garçon courant sous la pluie sur un terrain de sport...

 

 

L'histoire:

 

Le manga débute sur Minori qui "soigne" un jeune yakuza. Pour cela, il va se servir de ses mains pour débloquer les zones douloureuses dûes au stress mais pas que. Il va dominer psychologiquement et psysiquement le jeune héritier, rôle que ce dernier exerce d'habitude sur tout ceux qui l'entoure.

Alors, comment s'y prend-il me demanderas tu?

Il va bloquer les mouvements du yakuza grâce à des pincements spécifiques et se livrer sur lui a des actes sexuels tout en lui disant que tout va bien, qu'il peut se lâcher, que personne ne le regarde et qu'il sortira du cabinet revigoré et plein d'énergie.

Et ça marche. Il ne se prend pas une raclée quand c'est fini alors qu'il a masturbé et doigté un mec normalement dangereux. Bon, ok.

Suit ensuite un jeune idole qui s'est fait photographier en mauvaise posture et qui a besoin de se détendre. Cette fois, il ne le mobilise pas vu que le jeune acteur est daccord et va même jusqu'à coucher avec lui.

Après tout ça, le jeune idole lui demande de passer à la tv pour l'aider à se sortir de son mauvais pas. Minori accepte.

 

Bien, je vais faire une pause sur cette partie du manga qui ne sert strictement à rien à part à ajouter deux scènes de sexe dans l'histoire.

Minori fait n'importe quoi et en plus, il ne se protège pas. Tu vas me dire, et alors?

Dans Jackass, dont je parlerais bientôt, Scarlet Beriko protège ses personnages et le montre bien.

Ici, Minori couche avec n'importe qui sans se protéger mais il va aussi coucher avec l'amour de sa vie sans préservatif. C'est quoi son but? Et pourquoi il fait ça? On ne le saura pas. A part qu'il est déprimé pour son histoire amoureuse précédente qui l'a énormément déprimée, il n'y a aucune raison pour qu'il se mette en danger comme ça et qu'il s'adonne à ce genre de pratique.

Enfin, ça n'est jamais évoqué par la suite. On saute de ça à l'histoire d'amour de sa vie sans revenir à ce qu'il a fait.

Donc, ça n'a que très peu d'intérêt dans l'histoire.

 

Bref, revenons à Minori et Sôta.

 

 

Sôta va voir Minori à la télé et débarquer dans son cabinet sans crier gare.

Et pour cause, Sôta recherche Minori depuis plusieurs années. Ce dernier s'étant volatilisé dans la nature quand Sôta a tout perdu.

 

L'histoire va alors se concentrer sur les deux amoureux, s'entrecoupant de flash back nous expliquant ce qui s'est passé entre eux au moment de la blessure fatale de Sôta.

Et Minori a bien, bien merdé. Sôta se blesse et doit arrêter sa carrière, il finit à l'hôpital abandonné de tous, y compris celui de son amoureux et pire que tout, Minori disparait complètement, l'abandonnant comme tous les autres à son sort sans aucune explication.

 

Sôta sait bien que c'est parce que Minori se sent coupable et lors de leurs retrouvailles, il va avoir affaire à un Minori vraiment pas sympa. Malgré tout, il va s'accrocher et finir par regagner le coeur de Minori.

Alors, s'accrocher... si on veut vu que Minori craque au bout de 2 minutes et que les deux reprennent leur histoire d'amour quasiment là où ils l'avaient laissé.

 

La deuxième petite histoire:

 

Le manga se termine assez rapidement et on découvre une petite histoire à la fin. J'ai vraiment aimé ce petit couple. L'histoire ne dure que quelques pages mais elle est bien mieux construite que l'histoire principale.

 

 

Rikka et Nekoyashiki, 37 ans, sortent et vivent ensemble depuis la fac. Rikka est mangaka à succès et Chachat est son assistant-homme à tout faire. Leur histoire est solide mais depuis quelques temps, Chachat n'arrive plus à bander. Il est en train de développer un énorme complexe d'infériorité et déprime. Rikka a une carrière éclatante et il n'a pas pris une ride depuis le campus alors que lui a l'impression de se noyer dans le ménage et les tâches ménagères. Pour courronner le tout, il a vieillit normalement et se trouve laid et mal accordé à Rikka.

On suit notre petit couple sur une toute petite période, quelques heures seulement mais Beriko a réussi à donner de la consistance et un vrai passé à ses personnages.

Après avoir laissé Chachat se noyer un peu, elle termine son petit récit par une petite scène adorable et sexy. Ces deux là sont repartis pour des années d'amour passionnée.

J'ai adoré.

 

On achète ou pas?

 

Minori No Te est édité chez Taifu, donc il coûte 8.99 euros. Un joli budget pour un manga pas très épais.

Je ne suis pas fan des enchainements pour la première partie qui ne sert à rien à part mettre un peu plus de sexe et me faire cogiter sur les mst lol.

Ca va trop vite du coup, on ne comprend pas toujours les agissements de Minori, on n'explique pas pourquoi il fait certaines choses, Sôta s'est relevé tout seul et a fait un énorme bout de chemin à la seule force de sa volonté, pourquoi est-ce qu'il revient vers celui qui l'a abandonné? Juste pour l'amour? C'est trop léger à mon goût, je voulais plus de développement... J'ai beaucoup moins aimé que Jackass que j'ai lu en premier mais ça reste un bon manga.

Les flash back sont très clairs et sont les pilliers de l'histoire. Histoire qui, pour le coup, est originale et plutôt bien pensée.

C'est sympa à lire, les dessins sont top, les scènes érotiques sont très sexy et pas ou peu censurées.

Et ce que j'aime par dessus tout chez Scarlet Beriko, c'est que ses personnages s'amusent quand ils font l'amour. C'est pareil dans Jackass et je trouve que ça apporte vraiment quelque chose en plus. Ca reste très sexy mais ça montre une vraie complicité entre les amants. Et j'adore la bouille de ses ukes pendant l'acte.

 

Est-ce que ça vaut 9 euros, je ne suis pas sûre. Je ne regrette pas mon achat mais je trouve que ça fait cher pour l'histoire qu'on me donne.

 

Et vous, qu'en avez vous pensé?

 

 

 

 

 

 

 

.