Pornographer est un manga yaoi de Maki Marukido, sorti en juillet 2017.

 

45776069_10204929784080941_8522163332373807104_n

 

Le résumé du manga:

 

Kuzumi, étudiant fauché, renverse un jour à vélo un écrivain de romans érotiques, Kijima. Comme il n'a pas d'assurance pour payer les frais d'hôpital de Kijima et que celui-ci ne peut plus écrire ses manuscrits à la main, les deux hommes passent un marché : Kijima dictera ses textes à Kuzumi, qui les prendra en note pour lui.
Mais Kuzumi découvre qu'il a beaucoup de mal à rester impassible en entendant la belle voix de Kijima lui dicter des passages obscènes. C'est alors que Kijima, qui remarque son excitation, lui propose de s'en occuper lui-même, avec sa bouche...
Kuzumi sait que l'écrivain ne fait que plaisanter, mais suite à l'incident, il ne peut s'empêcher de le voir sous un nouveau jour...

Plongez dans l'histoire pleine de sensualité d'un écrivain porno en décalage avec le monde et de son nouvel assistant encore plein d'innocence !

 

 

L'histoire:

 

Le résumé est plutôt fidèle à ce qui se passe dans l'histoire.

 

Sauf que tout ça, c'est juste la partie immergée de l'iceberg. Kijima n'est pas celui que croit Kuzumi et avant de découvrir la vérité, il n'a pas fini d'en voir de toutes les couleurs et d'entendre des scènes plus obsènes les unes que les autres.

La majorité du manga se résume ça d'ailleurs, de longues dictées de Kijima et l'auteur s'est fait plaisir et s'est bien lâché. Le pauvre Kuzumi va vite se retrouver en érection à chaque dictée mais Kijima ne va pas en profiter. Il va le taquiner un peu et encore. Il va même finir par vouloir tout arrêter mais Kuzumi se sent vraiment redevable et ne veut rien entendre.

Mais après avoir rencontré l'éditeur de Kijima, il apprend des choses qui ouvrent la porte d'un étrange mystère. Kijima ne va pas se laisser faire et Kuzumi va mettre pas mal de temps avant de comprendre.

Et c'est à la révélation de ce mystère que le manga devient intéressant. Sauf que ça ne dure que quelques pages.

 

 

On achète ou pas?

 

Le manga coûte 7,95 euros sur le net.

 

Les dessins sont particuliers et pas toujours égaux, je n'ai pas vraiment accroché même si je trouve Kijima beau, surtout quand il est désespéré ou attendri.

 

L'histoire est longue à se lancer, c'est redondant jusqu'au coup de théâtre. Les scènes de dictée durent très longtemps et aucune relation ne se développe entre les deux hommes puisqu'ils se parlent très peu à chaque rencontre.

Kijima est très intéressant comme personnage, complexe, menteur professionnel, manipulateur... il a tous les défauts et pourtant, on est comme Kuzumi, on l'aime et on lui pardonne tout. L'histoire est racontée la plupart du temps du point de vue de Kuzumi mais je le trouve assez lisse. A part qu'il est excité à chaque dictée et que du coup, son cerveau associe son excitation à Kijima et l'envie de se le faire au bout d'un moment, on n'en sait pas beaucoup plus sur notre petit étudiant.

 

On a droit à 3 scènes de sexe je crois dont deux fantasmées par Kuzumi et une réelle.

 

On comprend plus ou moins comment les deux hommes tombent amoureux mais ça aurait été plus clair si ça avait été développé plus en diminuant les scènes dictées qui sont parfois vraiment étranges lol.

A la fin, il n'y a pas vraiment d'histoire d'amour. Ils se séparent et finissent par se retrouver plusieurs années plus tard. Le temps d'une rencontre fugace et à nous de voir s'ils vont poursuivre ou pas. A priori oui mais vu la situation dans laquelle les a mis l'auteur, ça n'est pas si évident que ça. Enfin, s'ils sont toujours amoureux après avoir coupé les ponts durant des années, pourquoi pas?

 

Au final, je n'ai pas gardé mon exemplaire mais je ne peux pas dire que c'est un mauvais manga. Il sort clairement du lot avec son histoire atypique, ses révélations et son histoire d'amour bancale. Mais je ne pense pas que j'aurais eu envie de le relire dans quelques semaines, quelques mois...