Bonjour à tous, aujourd'hui, on parle de Yondaime Oyamato Tatsuyuki de Scarlet Beriko, sorti le 25 octobre dernier.

Ce manga est un spin off de Minori No Te.

 

45737640_10204935586545999_7542503905159020544_n

 

J'en profite pour une petite info concernant Scarlet Beriko, elle sera présente en France le 1er et 2 décembre au salon Y/Con donc si vous avez l'occasion de passer par là, n'hésitez pas.

 

Le résumé du manga:

 

Le clan des Omayato est le plus important de toute la région du Kanto.

A la suite d'une déception amoureuse, le quatrième descendant de la famille, Tatsuyuki, passe ses journées à se lamenter sur son sort.

Son homme de main décide donc de l'envoyer à Fukuoka en tant que responsable d'un des groupes du clan pour lui permettre de gagner un peu d'expérience dans le milieu. Cependant, déprimé et ne parvenant pas à trouver la motivation nécessaire, il finit par boire plus que de raison et s'endort au beau milieu d'un parc public dès sa première nuit...

C'est alors qu'il se fait enlever par un mystérieux garçon...

 

 

L'histoire:

 

Je vous avais parlé du jeune yakuza tripoté par Minori dans le dernier opus de Beriko et c'est lui que nous retrouvons dans ce tome.

Yondaime veut dire 4, 4ème et pour cause, Tatsuyuki est le 4ème fils héritier du clan Oyamato.

 

Contre toute attente, Tatsuyuki est tombé amoureux de Minori et déprime depuis que ce dernier est parti avec Sato pour s'occuper des garçons de son équipe de foot. Asoda, son homme de main qui l'a élevé comme une mère et qui le couve beaucoup trop ne sait plus quoi faire et décide de l'envoyer loin de ses habitudes dans une ramification de leur clan. Il le pense en sécurité mais...

 

 

Ce manga est une horreur concernant les histoires personnelles de ses trois protagonistes.

Nozomi est celui qui a la plus terrible, il a vécu les pires horreurs depuis sa plus tendre enfance et s'est raccroché toute sa vie au souvenir du petit garçon qu'il a croisé le jour de sa libération, Tatsuyuki.

Tatsuyuki est un yakuza raté. Et je le dis dans le bon sens du terme. Il a beau jouer les durs, il voit le bon en chacun et il va subir d'horribles choses de la part de Rogi, l'ancien amant de son père qui n'a jamais pu surmonté leur séparation.

 

Ce yaoi est très dur dans ce qu'il raconte, dans ce qu'il te montre et dans ce qu'il fait vivre à ses personnages. Et pourtant, Scarlet Beriko le tourne tellement bien que ça ne te mets pas le bourdon.

Nos amoureux ont une telle force mentale et un tel amour l'un pour l'autre qu'ils peuvent tout surmonter.

L'histoire est très bien développée et on s'attache beaucoup aux personnages.

 

Je ne peux pas en dire beaucoup plus, Yondaime venant de sortir, pas question de spoiler.

 

 

On achète ou pas?

 

Oui!

 

Il est publié chez Taifu donc il est cher, 9 euros mais, contrairement à Minori No Te qui m'avait moyennement plut, ce manga est top.

Pour tout ce que j'ai dit plus haut, pour l'histoire qui vaut le coup d'oeil, pour le couple qui est absolument craquant et terriblement attachant, pour le coup de crayon de Beriko qui décidément est vraiment génial... Il y a d'ailleurs une évolution sur ses dessins, avec des personnages dessinés très durement parfois ce qu'on n'avait pas du tout dans les autres tomes.

Il y a beaucoup, beaucoup de sexe donc si vous préférez le soft yaoi/boys love, ce n'est pas fait pour vous. Surtout qu'on a droit à des scènes bien hard avec viol et tout donc attention à celles qui n'apprécient pas. On est très loin de Jackass de ce point de vue là.

Tout fini bien, trop bien même grâce/ à cause de la bonté de Tatsuyuki mais ça change et ça s'explique donc ça passe très bien.

 

C'est un one shot, un vrai donc le manga est entièrement consacré à son histoire et ça se sent.

 

Je vous le recommande donc très fortement.

.