J'ai reçu mon exemplaire hier. Alors, que donne le nouvel opus de Sekaiichi hatsukoi de Shungiku Nakamura ? On voit ça tout de suite.

 

45942141_10204939333199663_2409636047882289152_n

 

Le résumé du manga:

 

Je t'aime, je suis amoureux de toi, tu me manques, j'ai envie de toi... Moi aussi, je pense à toi tous les jours, et ça me rend fou.

A peine rentrée de son petit séjour à la campagne, la rédaction de l'Emerald croule sous le travail et doit boucler le magazine tout en rattrapant le retard accumulé. Dans la salle de réunions, Ritsu recroise un ami de lycée, Nao Kiyomiya, rencontré en Angleterre. Ce dernier l'avait, à l'épouqe, aidé à se remettre de sa douloureuse rupture et le jeune éditeur est ravi de reprendre contact. Mais, Nao voit d'un très mauvais oeil sa relation avec Takano qu'il identifie très vite comme celui qui, de son point de vue, avait tant fait souffrir Ritusu...

Retrouver également la suite des péripéties amoureuses du beau libraire et de son éditeur dans Le cas de Kô Yukina!

 

 

L'histoire:

 

J'avoue que je commence un tout petit peu à trouver que l'histoire traîne trop malgré que je sois une grande fan de Sekaiichi hatsukoi, bien plus que de Junjou Romantica qui lui, commence à vraiment me gonfler. Je ne sais pas si j'achèterais le prochain. Surement pour voir si vraiment ça n'avance plus mais pas sûre. 

Dans ce nouveau tome, toujours extra fin pour 9 euros, gloups, ça bouge pas mal finalement.

La partie consacrée à Ritsu et Masamune ne fait que les 2/3 du manga cette fois.

On découvre un nouveau personnage, on retrouve un Haitani qui va se dévoiler sur ses véritables intentions bien que ça ne soit pas du tout une suprise ^^, Han revient dans le jeu et Onodera craque de plus en plus face à Takano et à la fin... il reste encore 53 jours avant de retomber amoureux.

Craque, craque, craque! Ca va durer encore combien de tomes?

En même temps, que va pouvoir inventer Shingiku Nakamura une fois qu'ils seront vraiment en couple vu tous les obstacles qu'ils doivent surmonter en ne l'étant pas? Je pense que ça signera sans doute la fin de la série.

Le seul truc qui me choque toujours, c'est la façon dont Takano insulte Onodera. C'est pas possible de dire des trucs pareils à son chéri. Donc quand il lui dit Ta gueule, je grince des dents. Dans ce tome, il n'y a qu'un tout petit moment où on a droit à ce genre de truc et c'est sous un coup de stress donc ça va.

Quand au pauvre Onodera, il n'a pas fini de se faire harceler. Et il a des réflexions vraiment cocaces et qui arrivent à des moments vraiment épiques, le coup de la purée, j'ai bien ri.

 

 

La deuxième partie est donc consacré à mon couple chouchou: Kisa Yuki.

Là encore, on fait la connaissance d'un nouveau personnage et même si ça va très vite, j'adore ce nouveau venu qu'on ne reverra pas je pense. Dommage, ça aurait pu mettre une certaine ambiance dans le couple.

L'histoire est racontée par Yukina donc on n'a pas la version stressée et angoissée +++ de Kisa mais ça fait plaisir de voir l'histoire de son point de vue.

Kisa va s'affirmer et se rapprocher d'une personne grâce à son grand chéri et va s'affirmer dans ses sentiments encore un peu plus.

J'aime vraiment beaucoup ce couple.

 

En bref:

 

Les dessins sont comme d'habitude donc il faut aimer.

Les scènes de sexe aussi sont toujours pareilles. Et comme ce sont aussi les mêmes que dans Junjou, c'est pas très palpitant. Juste une petite scène dans la salle de bain qui change un peu. Mais que ce soit le premier couple ou le deuxième, rien de bien excitant.

L'histoire n'a pas beaucoup avancée mais le défilé des personnages nouveaux ou revenants fait du bien.

Maintenant, ça fait toujours cher pour l'épaisseur des mangas de cette série et on reste toujours sur notre faim.

 

.